19 mai 2008

Jeu du foulard : ça n'arrive pas qu'aux autres...

images_1_ça fait froid dans le dos !!! Je viens d'assister à une conférence sur le "jeu du foulard = jeu mortel". Sueurs froides. Il n'y a pas d'autres mots. Si votre enfant vous parle innocemment du jeu de la tomate, du rêve bleu, du Rêve indien, du baiser du dragon ou plus communément appelé du "jeu du foulard" : alertez-vous !!!! Depuis plus de 50 ans, de nombreux enfants et adolescents pratiquent dans le secret et l'ignorance du danger, des expériences de strangulation ou d'étouffement entre copains et parfois seuls. Qu'ils le pratiquent pour s'amuser, épater les copains ou pour vivre des sensations fortes, les jeunes qui pratiquent ces "jeux" prennent le risque de subir des troubles neurologiques ou de mourir suite à un arrêt cardiaque. Chauqe année en France, des enfants en sont victimes. Cet après-midi, j'ai pu assister au témoignage poignant d'une mère de famille, Françoise Cochet, qui a été touchée de plein fouet par ces jeux mortels car son fils en est mort il y a plus de 7 ans. Elle a écrit le premier ouvrage témoignant de ces pratiques "Nos enfants jouent à s'étrangler...en secret" aux éditions François-Xavier de Guibert. Cette mère de famille a fondée en 2002 l'Association de Parents d'Enfants Accidentés par Strangulation (www.jeudufoulard.com), dont elle est la Présidente. Découvrez son bog sur http://membres.lycos.fr/apeas

Cette association intrevient à la demande des pouvoirs publics, de tous les professionnels en lien avec la jeunesse, des professeurs...Et il y a un énorme travail de communication à faire. Chaque année, des enfants meurent (ce fléau commence dès la maternelle, jusqu'aux classes de lycées...) et le manque de prévention dû à un défaut crucial d'information est d'une évidence à faire pâlir. Dans combien d'établissements scolaires étouffe t-on un cas de mort subite d'un jeune en disant que c'est un suscide ?

Le problème du "jeu du foulard" est encore tabou et on ne comprend pas pourquoi, tellement les témoignages de parents qui en sont victimes révèlent que la mort de leur enfant aurait pu être évitée s'ils avaient été mis au courant de ces pratiques dans les cours de récré (cela commence souvent entre copains, dû à un phénomène de groupe...) et en avaient pu détercter les signes. Car il y a des signes précurseurs : des points, des marques rouges dans le cou, des bruits sourds dans la chambre du jeune, des maux de tête très brefs, des douleurs oriculaires, de petits vaisseaux éclatés sur le visage ou dans les yeux, une baisse notable et soudaine de l'acuité visuelle de l'enfant, des liens (écharpe, ceinture, cordon de la tenue de judo, noeuds...) qui trainent un peu partourt dans sa chambre, dans son cartable ou dans son armoire...Ceux-ci doivent alerter sur certaines pratiques à risque du jeune et du très jeune.

A la mort de son fils Nicolas, Françoise Cochet réagit, fonde cette association. Elle tente d'alerter des médias, comme RTL : un journalsite se déplace chez elle, un sujet est réalisé...Mais le sujet ne passe jamais à l'antenne, la direction s'y oppose. Sujet trop gênant....Elle téléphone alors au courrier des lecteurs du Figaro et un premier article est enfin publié... le 18 octobre 2000. Le travail de sensibilisation peut alors commencer.

8 ans après, dans bon nombre d'établissements scolaires : aucune information ne parvient encore aux parents ; beaucoup de médecins généralistes n'ont jamais entendu parler de ce phénomène. Idem dans bon nombre de centres de loisirs, etc, etc...Le pire, c'est que des ouvrages expliquant aux enfants "comment faire pour arrêter de respirer et sentir de sensations fortes" existent et sont publiés...en pleine légalité bien sûr : Jeux zen et Jouer des pieds à la tête, aux Editions Nathan (Gallimard jeunesse..on croit rêver !!!!!!!!!!!) ; mais aussi : l'île du roi lézard chez Folio Jeunesse. Devant de tels ouvrages, l'Association de Françoise Cochet a écrit un courrier : auncune réaction, on dément, on occulte....Des courriers émanant du Ministère de l'Education ont été pourtant envoyés aux Académies, mais bon nombre de directeurs d'établissements scolaires continuent à ignorer ces jeux mortels....Alors, quid ????

A quand l'interdiction formelle dans les réglements des écoles ces jeux avec la respiration ????? Pourquoi est-ce tabou ????

Posté par Nana79 à 17:33 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Jeu du foulard : ça n'arrive pas qu'aux autres...

    préretraite

    l'émission de rtl sa n'arrive pas qu'aux autres s'addresse t'elle qu'aux différents avec le privé ou peut elle se destiné aux cas d'ordre administratif comme la préretraite
    cordialement

    Posté par blairo76, 11 juin 2008 à 10:48 | | Répondre
  • Bravo pour l'article !
    Au moins tu en parles de ce "jeu du foulard" débile...
    En France on aime bien se voiler la face sur les sujets importants dont il faudrait faire un tapage médiatique.

    Posté par Oubi, 04 octobre 2008 à 09:58 | | Répondre
Nouveau commentaire